• Chapitre 1-3

     Quelques jours passèrent depuis l’audition. Bradley de bonne humeur vint s’asseoir dans la chambre d’Ornella pour discuter avec elle.

    Chapitre 1-3 

    - salut sœurette, je peux entrer ? 
    - Oui je t’en prie, tu veux me parler de quelque chose en particulier ?
    - Non je me disais que ça faisait longtemps que l’on avait pas pris le temps de discuter jusque tard dans la nuit.
     
    - Oui c’est vrai. Alors tu ne regardes pas le match  ce soir ?
    - Non, maman regardes une émissions sur la cuisine de je ne sais quel pays, et tu sais comment c’est dans ces moments-là à chaque plat présenté elle te demande si tu aimerais ? Est ce qu’elle devrait essayer ? 
    - le pire c’est quand elle décide de mélanger des plats de plusieurs pays. Tu te rappelles la dernière fois, l’espère de purée bizarre qui nous a tous rendu malade pendant le weekend.

    Ils éclatèrent de rires.
    - Sinon qu’est-ce que tu racontes de beau ces temps-ci, ton rêve de devenir chanteuse avance ? demanda Bradley

    Ornella s’arrêta, se leva ouvrit la porte, lorsqu’elle entendit la voix de ses parents provenant du rez- de-chaussé, elle ferma la porte et se rassit.


    Chapitre 1-3

    Elle chuchota

    - J’ai passé une audition la semaine dernière, pour une comédie musicale. Il cherche des petits rôles secondaires. Une femme sympa à la fin est venue me voir pour me dire que j’avais beaucoup de talents. Mais bon y avait beaucoup de professionnels alors je crois pas que ça marchera. Et puis de toute façon,  c’est une tournée dans plusieurs villes, il faut un accord parental vu que je suis mineure, et rater les cours pour aller chanter…

    Chapitre 1-3

    - Ah oui là tout est contre toi, car le fait de chanter c’est une chose, mais ne pas aller en cours pour aller chanter, là c’est carrément tuer maman. Tu finiras par y arriver tu auras bientôt 18 ans, tu prendras ton envol et tu pourras faire ce que tu voudras, moi je devrais encore attendre ici.
    - tu partiras un an après moi ça sera vite passé, dit Ornella pour le rassurer 
    - Vu mon dossier et ma capacité à aimer les cours à moins de décrocher un job, je ne suis pas sûr d’aller bien loin répondit Bradley sur un ton blazé

                                            ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Ils discutèrent encore pendant une demi-heure avant que Bradley ne rejoigne sa chambre. Les deux frères et sœurs ne discutaient pas souvent mais les rares fois ou cela leur arrivait ça leur faisait un bien fou, ils oubliaient leur rancœur et ces moments les rapprochaient. 

    Quelques jours plus tard.

    Chapitre 1-3

    - Melle Ornella McDowell ?
    - Oui, c’est moi
    - C’est Mr Théophile le manager de la troupe « un son une muse », je vous appelle suite au casting que vous avez passé il y a quinze jours. J’ai beaucoup aimé, votre voix, j’ai un rôle pour vous je souhaite donc que vous rejoignez la troupe. Mon assistante vous appellera pour fournir un certain nombre de papiers et vous donner les informations nécessaire pour notre départ. Nous levons l’encre dans 15 jours, alors échauffez bien vos cordes vocales Ornella. Sur ce bonne journée !

    Sans qu’ Ornella ne puisse placer un mot, il avait raccroché. Elle regarda son amie avec une lueur vive dans ses yeux.  

    Chapitre 1-3

    - Quoi, dit moi ce qui ne va pas ? lui demanda Cécilia d’un air inquiet
    - C’était le producteur de la troupe « Un son une muse », j’ai été prise 
    - Quoi ?! Mais c’est génial, cria Cécilia

    Les deux jeunes filles, toutes heureuses, sautillaient sur place, en criant.
    - Tu te rends compte que tu vas rencontrer Shawn Dicki, que tu vas travailler avec lui, lui parler tous les jours, Ornella c’est trop génial !
    - C’est vrai tu as raison, il est tellement beau et il chante tellement bien répondit –elle pensive.

    Chapitre 1-3

    - Je ne voudrais pas casser tes rêves mais avec ta mère ça va être un peu dur pour que tu puisses partir, je la vois mal te laisser louper les cours, dit calmement Cécilia
    - C’est vrai, tu as raison, mais j’ai beaucoup réfléchit à la question ces derniers jours, je n’étais pas sur d’être prise, mais mon esprit n'a pu s'empêcher de garder espoir et de réfléchir à ce que j'aurai fait si je gagnais. J’aurai besoin de toi sur ce coup-là expliqua Ornella
    - Qu’est ce que tu comptes faire ? demanda Cécilia
    - Tu verras, il me manque plus que quelques éléments à finaliser et je pense que mon plan sera en béton et tiendra la route dit elle à son amie, avec malice. 
     

    Chapitre 1-3  

    Ornella peaufina son plan  avec  Cécilia pendant plusieurs jours, elles avaient pensé à chaque détails, si tout se passait bien, elle pourrait aller chanter sur les routes et revenir en cours sans que ses parents ne se doutent de rien.  

    On était en janvier et le temps était plutôt doux, pour la saison, la famille McDowell vivait un traditionnel dimanche. Bradley était sortie avec ses amis, Janine et William regardait la télévision. Cette journée était normal pour tout le monde sauf pour Ornella. 

    Enfermée dans sa chambre, elle répétait le scénario mis en place pour que ses parents acceptent qu’elles partent . Bien que très enthousiaste elle était un peu anxieuse et avait peur que sa mère ne descelle une faille dans son plan. Elle ne devait pas laisser paraître sa peur et se montrer convaincante, comme le lui avait répété Cécilia elle devrait croire en ce qu’elle allait raconter. 
    Elle répétera une dernière fois avec Cécilia et le lendemain soir serait le moment ou elle annoncerait la nouvelle à ses parents.  

    Ornella attendit la fin du dîner, elle pris soin ce soir là de discuter avec ses parents, débarrasser la table et de se proposer de faire la vaisselle. Elle savait que faire cela une fois éveillerai les soupçons de sa mère, cela faisait 2 semaines qu’elle jouait à la petite fille modèle, faisant même le dîner de temps à autres. Elle était épuisée, mais devait tenir bon, la possibilité de réaliser son rêve était tout près d’elle.  

    Elle finit de ranger la cuisine, elle entendit ses parents discuter dans le salon, ils étaient de bonne humeur, c’était le moment ou jamais. Elle monta dans sa chambre récupéra une pochette qu’elle avait pris soin de préparer.  

    Les battements de son cœur se firent plus rapide, elle essaya au mieux de les contrôler en descendant les escaliers.  Elle se répéta pour elle – même,  « il faut que tu sois confiante et que tu gères la situation, il faut que tu sois confiante ». D’un pas décidé, elle arriva dans le salon 

    Chapitre 1-3

    - Papa, maman je peux vous parler quelques minutes.
    - Bien sur ma chérie, répondit Janine sur un ton des plus joyeux
     

    Ornella se demandait ce qui rendait sa mère si heureuse depuis quelques jours.
    -A l’école y a un projet de voyage scolaire pour l’orientation future des lycéens qui est organisées…
    Ornella vu les sourcils de son père se froncer, cela ne s’annonçait pas bien. Elle continua, ne voulant pas se laisser déstabiliser par l’attitude de son patriarche.

    - Pendant un mois et demi on sera en totale immersion dans le quartier d’affaire de la Rosée. Ça sera comme un stage, ou l’on pourra découvrir différents corps de métiers, dont les métiers du droit, des affaires, des ressources humaines. Et il s’avère que mes résultats scolaires m’ont permis d’être sélectionné pour ce projet.

    - Oh mais c’est vraiment super ma fille, c’est une superbe opportunité à vivre. Etre au contact des professionnels, rien de mieux pour apprendre. Et puis voyager ouvre l’esprit et permet de se  constituer un réseau.

    - Tu vas manquer des cours avec tout cela ? demanda William sceptique.

    Ornella ayant pensé à toutes les questions que ses parents pourraient lui poser, répondit avec le sourire,
    - Voilà le projet, plus en détail, et puis ce projet comptera dans la notation finale.  
    Elle remit la pochette à ses parents, son père lu la lettre qui était à l’intérieur.

    Chapitre 1-3

    Chapitre 1-3

    Ornella retenant son souffle murmura : il me faut votre autorisation pour que j’y participe.

    - Ce projet est fabuleux et je souhaite que tu y ailles, cela t’aidera à gagner en maturité s'exclama
    - Le départ est dans moins de 15 jours pourquoi sommes-nous prévenu si tard ? demanda sévèrement William

    Chapitre 1-3

     

    -Parce que j’étais sur liste d’attente papa, et comme y a eu un désistement j’ai pu faire partie du projet. C’est génial non ? Je suis si contente, j’ai vraiment très envie d’y aller, et puis ça sera bénéfique pour ma vie professionnelle, je compte beaucoup sur cette expérience pour m’aider dans le choix de mon orientation future. J’ai beaucoup de mal à choisir. 

    -Il y a aura des garçons ? je sais très bien quel genre d’ambiance il y a lorsque des jeunes se retrouvent entre eux loin de chez eux, sexe, drogue, alcool.

    -Voyons William, notre fille est une fille de bonne vie, avec de vraie valeur morale, nous pouvons avoir confiance en elle, et j’ai confiance en elle. Tu as notre bénédiction pour partir, je veux que tu profites et que tu t’amuses.

    Ornella se sentit un peu honteuse de mentir ainsi à ses parents, mais elle réalisa que sa mère venait de donner son accord, la joie monta en elle, mais elle préféra ne pas trop le montrer.
    - Pour te rassurer papa, nous serons encadrés par des enseignants, des éducateurs, nous serons chez des familles d’accueil triés sur le volet, habitués à recevoir des jeunes.

    - Dormir chez des étrangers ? encore pire, Dieu seul sait ce qui pourrait t’arriver.
    Janine qui avait commencé à remplir le formulaire s’arrêta.

    - William ça suffit, tu veux la garder toute ta vie enfermée dans une tour d’ivoire, elle ne va pas pour s’amuser comme ces jeunes inconscients elle y va pour se construire un avenir.  Alors apprends à lâcher prise, et signe cette autorisation.

    C’est tout en murmurant que William signa à contre cœur. Malgré la carrière de militaire de William qui lui valu un caractère et un mode de vie stricte et sévère, il n’avait jamais réussi  à passer au-delà de l’autorité de sa chère femme. Elle avait toujours su l’amener là où elle voulait et rare sont les fois où il avait pu imposer son point de vu. Janine était une femme de caractère, William la surnommait la « dame de fer ».
     


    Depuis qu’il avait pris sa retraite, il subissait davantage le côté autoritaire de sa femme, ce qui eu pour conséquence, qu’il s’enterrait au fil des jours dans un profond mutisme.


    Chapitre 1-3 

    C’est victorieuse qu’Ornella remonta dans sa chambre, la bonne humeur de sa mère avait rendu cela si simple. Elle aurait bien aimé savoir ce qui la rendait ainsi, car en temps normal elle aurait dû user d’arguments pour la convaincre. Mais peu importe, ses parents avaient donné leur accord, et sa mère avait appuyé assez fort sur le stylo pour marquer la feuille d’autorisation pour le spectacle qui était si soigneusement cachée. Il ne lui restait plus qu’à repasser le tout au stylo.

                                ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Les jours qui précédèrent le départ de la troupe, remplirent Ornella d’une joie débordante qui se répercutait vers toutes les personnes qu’elle croisait. Elle était au petit soin pour ses parents, continuant telle une jeune fille modèle de s’occuper des différentes tâches domestiques. 
    Le jour J était enfin arrivée, la jeune adolescente n’avait pas fermé l’œil de la nuit, tant il lui tardait de vivre cette aventure.

    Chapitre 1-3

    Sur le parvis de la maison, ses parents et son frère lui dirent au revoir.
     - Tu as bien pensé à prendre un petit pull au cas ou il ferait frais ? Le temps à Tyami est certes différent du nôtre mais on est jamais à l’abri d’un changement climatique 
    - maman c’est l’été tout le temps la bas

    William et Bradley ne savait que dire, Janine avait insisté pour que toute la famille soient au complet pour dire au revoir.
    Sans compter qu’ Ornella avait frôler la catastrophe quand sa mère avait émis l’idée quee tous l’accompagnent devant son lycée. Elle avait expliqué à sa mère que cette expérience était là pour l’aider à devenir une adulte et qu’être accompagné de ses parents ne l’aiderait pas. De plus elle ne voudrait surtout pas être la risée de tous ses camarades, Bradley avait soutenu sa sœur bien qu’il n’avait pas connaissance du plan de son aînée.

    Elle embrassa ses parents et son frère et c’est le sourire aux lèvres qu’elle monta à bord du taxi, la tête pleine d’espoir et de rêve pour cette nouvelle aventure qui s’offrait à elle.


  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Novembre 2015 à 20:15

    Arf elle a réussi mais à quel prix ! J'espère que tous se passera bien...

      • Lundi 16 Novembre 2015 à 20:24

        Ah ça quand on veut à tout prix quelque chose on ne prend pas toujours le temps de mesurer les conséquences bonnes ou mauvaises

    2
    Jeudi 10 Mars 2016 à 21:49

    Rusée la petite Ornella :) esperons que son plan ne soit pas devoilé sinon ca va vite tourner a la catastrophe...

      • Dimanche 13 Mars 2016 à 12:53

        le plus dur est d'avoir un plan infaillible mais elle a plus d'un tour dans son sac pour atteindre son objectif. 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Mardi 28 Juin 2016 à 00:47

    Toujours et encore moi avec mes corrections ! :)

    • Quelques jours passèrent après l'audition
    • maman regarde une émission
    • je-ne-sais-quel
    •l'espèce
    • tous rendus malades

    • ils éclatèrent de rire
    • Ils cherchent
    • j'avais beaucoup de talent

    • j'ai beaucoup réfléchi
    • pas sûre d'être prise
    • à chaque détail
    • Bradley était sorti
    • regardaient la télévision
    • journée était normale
    • acceptent qu'elle parte
    • le moment où elle ...
    • elle prit soin
    • éveillerait les soupçons
    • deux semaines
    • plus rapides
    • bien sûr
    • un voyage scolaire [...] qui est organisé
    • Ornella VIT VIT VIT VIT (désolée, mais les fautes sur le passé simple, ça fait bobo à mes yeux, tu n'y peux rien)
    • de son patriarche ?! La connotation biblique est trèèèès trèèès présente dans ce mot, je sais même pas s'il s'utilise hors contexte biblique :/
    Tu peux remplacer par "son géniteur", c'est neutre au moins xD

    Je déteeeeeste faire ça, mais il a des fautes dans le montage, désoléééée T____T
    • Stages d'observation (plusieurs stages, mais un seul but : l'observation)
    • partageront avec eux leurs expériences professionnelles
    • pour tout renseignement complémentaire


    •  cela t’aidera à gagner en maturité s'exclama [ ? Il manque un mot]
    • prévenus
    • des vraies valeurs morales (au passage ... LOL.)

    C'est la troisième expression de la mère hyper religieuse qui me fait dire OULA, ce personnage n'annonce rien de bon !

    • triées sur le volet
    • habituées à recevoir

    BON CA SUFFIT AVEC DIEU LAISSEZ-LE/LA TRANQUILLE ENFIN (je fatigue, ça se sent hein ? XD)

    • qui lui avait valu
    • et rares étaient les fois
    • son point de vue

    AHAHA RPZ TCHATCHER ON PENSE A TOI TU VOIS. Oui moi tu me dis Dame de Fer je pense Tchatcher.

    • ce qui avait eu pour conséquence

    C'est très sain la vie de famille, y'a pas de soucis ! Entre la femme qui mène son mari dans une relation abusive et qui pose son égocentrisme et son échec sur ses enfants, et la gamine qui réagit par le mensonge ... Ca s'annonce bien xD

    • était aux petits soins
    • jour J était enfin arrivé
    • là-bas
    • ne savaient que dire
    • la famille soit au complet
    • avait frôlé
    • être accompagnée
    • et ce fut le sourire aux lèvres
    • d'espoirs et de rêves

     

    Je pense que je vais m'arrêter là pour ce soir en tous cas, je verrai si je repasserais ^^ En tous cas après ce premier chapitre, voilà ce que j'en pense : tu écris bien mais il faut vraiment, vraiment, que tu te relises. Certaines de tes tournures de phrases me font dire que tu sais parfaitement écrire et que tu n'as pas de souci majeur avec l'orthographe, donc les fautes qui traînent sont des manques de relecture, tout simplement. La bonne nouvelle, c'est que tu peux corriger ça en moins de deux ! Je te conseille encore une fois d'abandonner le style théâtral une fois pour toutes ou du moins de te décider sur un style et de ne plus en changer : c'est assez désagréable de passer du coq à l'âne et ça déconcentre de ton propos. Après, question sérieux et écriture brute, c'est le style roman qui fait le plus sérieux dans une histoire sims. Mais si tu souhaites une histoire plus légère et avec moins de profondeur de caractère pour tes personnages, le style théâtral peut convenir ! Pour le fond, il ne s'agit pas du type d'histoires que je lit habituellement, mais je dois avouer que pour le moment, c'est sympathique ! Assez banal sans trop l'être : je n'avais pas encore lu l'histoire d'une jeune fille qui souhaite faire de la comédie musicale contre ses parents. A mon avis, l'intérêt de l'histoire va venir de tes personnages (la mère, en particulier, peut devenir une sacré bombe à retardement) et du fait que tu puisses jouer avec les attentes de tes lecteurs : au moment où tu nous dit que Ornella aime chanter mais que sa mère déteste la musique, on s'attend à voir Ornella finir star de comédie musicale à Londres et vivre une belle histoire d'amour - qui a des hauts et des bas- avec un joli jeune homme, sûrement le Shawn tient ! Si tu arrives à jouer avec ces clichés là et à leur casser la gueule joliment, ça peut même carrément devenir sympa :) Bref, un début sympathique, qui mériterait que tu le reprennes un petit peu, simplement pour corriger les maladresses !

    En tous cas, j'ai passé un bon moment à te lire ce soir, merci à toi et au plaisir !
     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :