• Prologue

    Prologue
     
     Ah table le repas est servi ! Ornella viens manger s'il-te-plait, et je ne le répéterai pas deux fois, cria Janine depuis le rez de chaussé
    Ornella (en criant): Oui je finis quelque chose et j'arrive.

    - Je t'ai déjà dit que quand ses parents disent quelque chose il faut que tu exécutes, de mon temps.... hurla Janine
    Ornella répéta en même temps que sa mère

    - Oui je sais tu aurais déjà reçu une réprimande de papy, qui t'aurai astreinte aux différentes corvées. 
     
    Prologue
     
    - Il y a un atelier de chant au lycée, c'est une heure après les cours, j'ai décidé de m'y inscrire. Vous dites souvent qu'il faut que je fasse des activités extra scolaires, alors je me suis dit que ça serait une bonne idée, expliqua Ornella

    Un rictus se dessina sur le visage de sa mère, elle sentit que cela ne serait pas bon signe.
     
    Prologue
     
    - humm, un atelier de chant ? C'est tous les soirs ? Lorsque ton père et moi parlions d'activités extra scolaires, nous pensions à faire du bénévolat dans une association, visiter les personnes seules, faire un stage dans un cabinet d'avocat pour voir comment fonctionne le métier. expliqua Janine

    - C'est deux fois par semaine maman et puis je ne veux pas devenir avocate, c'est ton rêve pas le mien.

    Janine ne supportait pas que l'on contredise ses ordres. Elle n'aimait pas se sentir déstabilisée, ni avoir la sensation de perdre le contrôle de la situation, mais elle était très douée pour garder son sang froid.

    - Médecin, notaire, peu importe.... Mais chanter ne t'aidera en rien pour ton futur métier, le temps est précieux il ne faut pas le gaspiller ma chérie.
    - Mais cela me plaît de chanter maman, et j'aimerai vraiment devenir chanteuse
     
    Prologue
    Oh je recommence à avoir des palpitations au coeurr, je ne me sens pas bien.... Oh.... balbutia Janine

     
    Prologue
    William jusqu'ici resté calme, intervint :

    - Calme-toi ma chérie tu sais très bien qu'il ne faut pas te mettre dans tout ces états. Je suis sûr qu'Ornella sera très heureuse en faisant du bénévolat ou un stage.
    - Non! ce n'est pas ce que je veux, pourquoi vous ne voulez pas essayer de me comprendre ?

    Janine recommença de plus belle.

    - Oh mon coeur, mon pauvre coeur me lâche....
    Ornella se rappela à quel point sa mère pouvait être très bonne comédienne lorsque l'on disait ou faisait quelque chose qui n'abondait pas en son sens.
     
    Prologue
     
    - ça suffit Ornella! Tu ne vois pas que tu rends ta mère malade avec toutes tes sottises, tu n'es qu'une petite égoïste. Monte dans ta chambre je ne veux plus te voir d'ici la fin du de la soirée, cria William
    - Mais ce n'est pas juste...
    - Il n y a pas de mais qui tienne jeune fille.

    Ornella quitta la table le coeur lourd et peinée d'être si peu comprise.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Novembre 2015 à 21:00

    C'est une comédienne la mère non ? Sa fille fera se dont elle a envie une fois grande, elle ne pourra pas décider pour elle.

      • Vendredi 13 Novembre 2015 à 13:14

        Oui la mère est du genre comédienne, le genre j'aime bien tout diriger 

    2
    Jeudi 10 Mars 2016 à 21:17

    Y'a des tensions entre maman et la fille :) 

    Bon prologue... :D 

    3
    Vendredi 8 Avril 2016 à 12:35

    Bon prologue! Je sens que cette ornella ne va pas avoir la vie facile !

      • Vendredi 8 Avril 2016 à 22:08

        Merci ! et non sa vie ne sera pas toujours de tout repos

    4
    Lundi 27 Juin 2016 à 23:36

    Coucou, ici Comet !

    C'est un début assez intéressant pour le moment, même si assez banal, ce qui est normal pour un début ! J'ai croisé quelques petites fautes pendant ma lecture, que je me permets de corriger, parce que je sais à quel point cela peut être frustrant de laisser trainer des petites coquilles !


    • le repas est servi
    • viens manger (impératif à la deuxième du singulier)
    • s'il-te-plaît
    • le rez-de-chaussée
    • Cette phrase n'est pas française : "Je t'ai déjà dit que quand ses parents disent quelque chose on n'exécute, de mon temps...."
    > tu ne peux pas avoir "ses" et "on" dans la même phrase, les pronoms ne font pas référence à la même personne. Pour que cela soit juste, il te faudrait dire quelque chose de cet ordre : "je t'ai déjà dit que quand tes parents te disent quelque chose, il faut que tu t'exécutes ! Ah, de mon temps ..."


    • qui t'aurais astreinte (pas besoin de "s" ici)
    • Je pense aussi que "Ornella répétant" n'est pas au bon mode verbal : tu n'es plus ici dans un dialogue théâtral puisque tu as instauré un dialogue romanesque la ligne d'avant : le verbe est ici un verbe de prise de parole, qui passe au passé-simple : répéta.
    • chipotage : il vaut mieux écrire les chiffres en toutes lettres : une heure après les cours.
    • Il manque un tiret pour la prise de parole de la mère à "Mh, un atelier de chant ?"
    • se sentir déstabilisée
    • cela me plaît
    • Hihihi, le "œ" lié est passé à la trappe et tu te retrouves avec un 1/2 xD ... Vil, vil eklablog !
    • Il faut aller à la ligne avant une prise de parole, donc avant le "calme-toi", et mettre un tiret, pour indiquer que c'est le père qui parle
    • Calme-toi
    • Pourquoi vous ne voulez pas essayer de me comprendre ? (il manque le point d'interrogation)
    • Même réflexion avec la prise de parole de la mère : il faut un piti tiret tout mignon !
    • se rappela à quel point
    • Pareil, petite majuscule à "Ça suffit" avec un chtit tiret ! :D
    • ... la fin de la soirée [VIRGULE], cria William (il faut des virgules pour séparer la fin de la prise de approche avec le verbe de prise de parole :)
    • peinée

    Bref, rien de bien grave comme fautes, juste de l’inattention ! Je te conseille de revoir les règles de la prise de parole, c'est bête que deux trois tirets te fassent défaut en tous cas, parce que ton écriture est pour le reste bonne et fluide ! Après, il faudra que tu te décides, parce que tu as commencé à écrire avec des dialogues théâtraux. en ce qui me concerne, je suis fermement opposée à la narration avec des dialogues théâtraux et préfère de loin les voir narrativités, comme tu l'as très bien fait dans la suite du Prologue. Cela convient à certains et il ne s'agit ici que d'une historie de goût et de chipotage littéraire, mais il est impératif que tu te décides pour un mode ou l'autre et que tu le gardes ! Comme tu t'en sors bien avec la version romanesque, je te conseille de la garder ; ça fait quand même vraiment plus sérieux et c'est plus agréable à lire ! :)

    Sinon, ce début est intéressant pour les problématiques qu'il soulève : il faudra voir où tu comptes nous emmener avec ça !

    Je continue mon petit périple avec le premier chapitre :)

     

    (Si tu souhaites me répondre, pourras-tu ne pas le faire sur eklablog mais sur mon histoire, http://Mystic-Connection.skyrock.com ? J'y suis bien plus joignable que sur facebook ou ekla :3)

      • Mardi 28 Juin 2016 à 21:29

        Merci beaucoup pour ton retour, je vais essayer de corriger tout cela :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :